Être représentant d’une personne constellée

Être représentant d’une personne constellée, cela veut dire que l’on représente un des membres du clan du constellant lorsqu’on est en groupe, alors qu’en individuel l’on représente tour à tour un des membres de sa propre famille d’origine. Cette expérience peut être comparée à la médecine homéopathique qui suggère que c’est  « l’esprit de la substance » (par les dilutions successives) qui entre en résonance avec les différents niveaux de notre être (physique, émotionnel, psychique, intellectuel).

 

Le (la) représentant(e) dès qu’il(elle) se place à l’endroit choisit par le constellant se met alors ressentir des émotions, à avoir des images, des sensations. Le (la) représentant (e) ne « sait » pas qui il (elle) constelle, il (elle) entre en résonance avec celui ou celle qu’il représente. (Tout comme le physicien qui ne sait ce que c’est l’électricité, le magnétisme ou la pesanteur, mais qui connaît les manifestations de ces forces )

Le représentant ne « sait » pas qui il constelle.

 

On est parfois surpris par des sensations physiques ou des émotions fortes qui appartiennent à cette personne. Par exemple : il peut sentir une douleur presque insupportable à la jambe droite ; et il s’avère que la personne constellée, le grand-père, à été amputé de la jambe droite lors d’une blessure de guerre. D’autres fois la même information peut venir sous forme d’image. Cela va dépendre de  l’instrument de musique  qui traduit la  mélodie  de l‘âme de la personne constellée.

 

Ainsi l’être humain devient complètement ce que Jens Brambach, dans un article sur homéopathie et constellation, appelle un instrument de mesure lorsqu’il est mis en contact  avec le « Champ qui sait » – et ceci est accessible chez tous les êtres sans préparations ni  connaissances de techniques de relaxation particulières.